Appel d'urgence
Appels d'urgence
18
ou 112
Conseils et prévention La prévention au quotidien COVID-19 : adoptez les bons gestes

COVID-19 : adoptez les bons gestes

Déconfinement : l'Isère en vert

Voir l'image en grand Le département de l'Isère est en vert.La fin du confinement a débuté le 11 mai 2020. Elle est organisée département par département en fonction de l’évolution de l’épidémie au niveau local. Désormais, les attestations dérogatoires ne sont plus nécessaires à part pour les déplacements de plus de 100 km (ne concerne pas les déplacements de plus de 100 km effectués au sein de son département de résidence).

Le déconfinement est un équilibre entre la sécurité sanitaire et la reprise de la vie quotidienne ainsi trois facteurs sont étudiés quotidiennement pour en définir les modalités :

  • le taux de nouveaux cas dans la population sur une période de 7 jours
  • les capacités hospitalières en réanimation
  • le système local de tests et de détection des cas contacts

En fonction de ces critères les départements sont classés en :

  • vert (circulation limitée du virus) ou
  • rouge (circulation élevée du virus).

Pour l'instant, l'Isère est classé en vert.

Les écoles peuvent accueillir les élèves qui le désirent, les parcs et jardins publics ont ouvert, et la pratique des activités de montagne, est de nouveau autorisée sous conditions. Les lieux culturels de proximité sont également ouverts (limités à 10 personnes à la fois).

Certaines règles sont à respecter :

- Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun
- La pratique de sports et activités de montagne mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes est interdite dans le département de l’Isère, jusqu'au 1er juin 2020 inclus. 
- La pratique de la spéléologie est interdite dans le département de l’Isère, jusqu'au 1er juin 2020 inclus.
- Les refuges de montagne, gardés ou non, sont fermés jusqu'au 1er juin 2020 inclus, sauf pour leur partie faisant fonction d’abri de secours.

Plus d'informations sur le site de la Préfecture de l'Isère ou sur le site du gouvernement.

Les gestes barrières

Voir l'image en grand

Pour la santé de tous et parce que le virus circule toujours, il est important toujours respecter les mesures barrières et les mesures de distanciation, de porter un masque quand cela est nécessaire, et d’être vigilant et responsable en cas de symptômes ou de contamination. 

Rappel des gestes barrières : 

- Se laver les mains régulièrement et méticuleusement avec de l'eau et du savon ou, à défaut, avec du gel hydroalcoolique.
- Ne pas se faire la bise ou se serrer la main
- Éternuer dans son coude
- Utiliser des mouchoirs en papier à usage unique et les jeter immédiatement après utilisation
- Porter un masque quand la distance d'un mètre ne peut être respectée.

 

 

Comment utiliser un masque ?

Le coronavirus COVID-19 : qu'est ce que c'est ?

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau coronavirus, nommé SARS-CoV-2. La maladie provoquée par ce coronavirus a été nommée COVID-19 par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Depuis le 11 mars 2020, l’OMS qualifie la situation mondiale du COVID-19 de pandémie ; c’est-à-dire que l’épidémie est désormais mondiale.

Pour l'heure, il n'existe pas encore de vaccins mais des études sont en cours. Les personnes souffrant de maladies chroniques (hypertension, diabète), les personnes âgées (plus de 70 ans), immunodéprimées ou fragiles sont plus sensibles. Dans les cas plus sévères, la maladie peut entraîner une  détresse respiratoire aiguë voir un décès. Le délai d'incubation s'étale de 3 à 14 jours. Pendant ce temps, la personne atteinte est contagieuse. En cas de suspicion, il faut appeler le SAMU (15) et ne pas se rendre directement chez le médecin ou aux urgences.

Les symptômes : 

- Fièvre ou sensation de fièvre
- Toux
- Maux de tête, courbatures, fatigue inhabituelle
- Difficultés respiratoires, essoufflements
- Perte du goût, de l'odorat ou diarrhée
- D
ans les formes plus graves : difficultés respiratoires pouvant mener jusqu’à une hospitalisation en réanimation voire au décès.

 

Le virus se transmet par les postillons, lors d'un contact étroit avec une personne infectée (même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection). Les mains sont aussi un vecteur de transmission.