menu
Service Départemental d'Incendie et de Secours
Appel d'urgence
Appels d'urgence
18
ou 112
Conseils et prévention La prévention au quotidien Sécheresse : les bons gestes

Sécheresse : les bons gestes

Sécheresse : le point en Isère

Le 12 mai 2021, le préfet de l’Isère a placé l’ensemble du département en vigilance sécheresse pour les eaux superficielles et souterraines.

Les pluies de l’automne et du mois de janvier ont permis de recharger partiellement les nappes phréatiques mais l’absence de pluie au cours du mois des mois de février et mars a induit des difficultés sur des ressources déjà fragilisés par plusieurs années de sécheresses successives. Les prévisions de Météo France annoncent par ailleurs un printemps sans excès de chaleur mais sec.

Le préfet de l’Isère a ainsi décidé de placer les cours d’eau et les nappes de l’ensemble du département en vigilance au titre de la sécheresse.

La vigilance ne s’accompagne d’aucune mesure de restriction mais chaque citoyen et chaque usager est invité à être vigilant et économe dans sa consommation d’eau. Faire preuve de civisme dans sa consommation quotidienne d’eau c’est préserver pour chacun les biens précieux que sont la ressource en eau et les milieux aquatiques.

Les usages non prioritaires de l’eau à partir du réseau d’eau potable peuvent être limités par décision de la structure compétente en eau potable.

L’intégralité de l’arrêté fixant les mesures de vigilance est disponible sur le site des services de l’État de l’Isère www.isere.gouv.fr . Vous pouvez vous tenir informé de la situation de sécheresse en Isère et en France sur le site propluvia .

Les recommandations en cas de vigilance sécheresse

En vigilance, aucune mesure de restriction n'est imposée. Les usagers sont toutefois invités à l'économie afin de retarder au maximum les mesures de restriction.

Les restrictions en cas d'alerte sécheresse

En cas d'alerte sécheresse, des restrictions d'usage de l'eau sont mises en place : 

- Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles
- Interdiction du remplissage des piscines de plus de 5m³ à usage privé
- Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des golfs, et des stades et espaces sportifs, de 9 h à 20 h
- Réduction de moitié du débit dérivé alimentant les plans d’eau et des étangs par rapport au débit dérivé autorisé
- Interdiction de manœuvrer des ouvrages hydrauliques entraînant des lâchers d’eau
- Interdiction d’effectuer des travaux dans le lit du cours d’eau destinés à accroître ou maintenir le prélèvement.

> Pour les communes : interdiction de laver les voiries et interdiction de faire fonctionner les fontaines publiques en circuit ouvert sur l’eau potable.

> Pour l’agriculture : baisse de 15% des prélèvements agricoles autorisés pour l’irrigation.  

> Pour les autres prélèvements (hors irrigation ou assimilés domestiques) interdiction de prélever de 9 h à 20 h.

> Pour l’industrie : respect du niveau 1 de restriction sécheresse explicité dans les arrêtés individuels d’autorisation d’exploitation des industriels (installations classées pour la protection de l’environnement).

> Pour les gestionnaires de réseau d’eau potable : renforcement du suivi des niveaux des captages et des forages d’eau potable, transmission des données à l’administration.

Les restrictions en cas d'alerte renforcée sécheresse

En cas d'alerte renforcée sécheresse, les restrictions sont renforcées.

Des restrictions d’usage de l’eau mises en place : 
- Interdiction 
du lavage des voitures hors stations professionnelles équipées de lance "haute pression" ou recyclage de l’eau 
- Interdiction de laver les réservoirs pour l’eau potable 
- Interdiction du remplissage des piscines de plus de 5m³ à usage privé 
- Interdiction d’arrosage des pelo
uses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, et espaces sportifs 
- Interdiction d’arrosage des golfs, des jardins potagers et des stades de 9h à 20h 
- Interdiction d’alimenter les plans d’eau 
- Interdiction de vidanger les plans d’eau 
- Interdiction de manœuvrer des ouvrages hydrauliques 
- Interdiction d’effectuer dans le lit des cours d’eau des travaux destinés à accroître ou maintenir le prélèvement 
- Interdiction de contrôler les points d’eau incendie.

> Pour les communes : interdiction de laver les voiries ; Interdiction de faire fonctionner les fontaines publiques en circuit ouvert sur l’eau potable.

> Pour l’agriculture : baisse de 30 % des prélèvements agricoles autorisés pour l’irrigation.

> Pour les autres prélèvements (hors irrigation ou assimilés domestiques), interdiction de prélever de 9h à 20h.

> Pour l’industrie : respect du niveau 2 du plan d’économie d’eau des industriels (installations classées pour la protection de l’environnement).

> Pour les gestionnaires de réseau d’eau potable : renforcement du suivi des niveaux des captages et des forages d’eau potable, transmission des données à l’administration.